NOS PARTENAIRES :

Les principaux partenaires financeurs du PAEJ sont :

Les partenaires techniques et pédagogiques sont :

Le réseau National des PAEJ

Le Passage est membre du Conseil d’Administration de l’Association Points Jeunes Association Recherche Formation (PJARF) qui fédère les PAEJ du territoire National.

Points Jeunes Association, Recherche Formation a vocation d’utilité sociale. Elle a pour objet de prendre en compte les nouveaux modes de comportements sociaux des jeunes. Elle favorise toutes stratégies d’appropriation ou de réappropriation du lien social. »Article 2 des statuts de PJARF.

Extrait de la charte de l’association PJARF :

Nous, Points Jeunes Association Recherche Formation, dans la filiation des travaux du séminaire de La Rochelle de janvier 2000 et réunis en Assemblée Générale ce 26 juin 2000, nous appuyant sur les valeurs humanistes et démocratiques fondatrices des états de droit, nous référant aux lois de la République, nous reconnaissons dans les principes suivants :

Les textes de référence :

– Circulaire ministérielle du 12 mars 2002
CIRCULAIRE DGS / DGAS n° 2002/145

Relative à la mise en œuvre d’un dispositif unifié des points d’accueil et d’écoute jeunes

Circulaire ministérielle du 06 janvier 2005
CIRCULAIRE DGAS n° DGAS/LCE 1A/2005/12

Relative au plan triennal de création de 300 Points d’Accueil et d’Ecoute Jeunes (2005 -2007) dans le cadre du plan de cohésion sociale.

Pour le jeune
-l’accessibilité maximale d’un lieu ouvert à tous,
-un accueil singulier, une écoute, le temps de l’hospitalité nécessaire,
-le libre choix, condition indispensable de la rencontre et de l’écoute,
-la garantie de la confidentialité et le respect de l’anonymat,
-la libre adhésion de la personne pour toute démarche la concernant, sauf en cas de force majeure et l’accès de la personne à toute information la concernant,
-l’information loyale sur le fonctionnement du lieu, ses règles, ses buts et ses limites,

Pour les professionnels
-une équipe disponible à l’accueil et à la rencontre,
-une attitude professionnelle d’engagement vis à vis de la personne,
-un devoir de vigilance dans la vie de la cité,
-un travail d’équipe dans la confiance, dans un climat où l’humour et la convivialité ont leur place,
-une interrogation régulière de la pratique avec un intervenant extérieur,
-une obligation de formation continue,
-un souci permanent de connaître, d’interroger et d’évaluer avec nos partenaires l’articulation de nos lieux et de nos pratiques.